Malheureusement, certaines révolutions passent parfois inaperçues. L’une d’entre elles, et pas des moindres, concerne la botanique, ou plutôt la biologie végétale. Depuis Aristote, nous avions tendance à considérer la plante comme non animée, à peine vivante. Et voilà que depuis trente ans, les découvertes ne cessent de bouleverser cette représentation antique : nous cousines végétales seraient douées de toute une palette de sens, toucher, olfaction, ouïe, vue, en plus d’autres sens qui dont nous sommes dépourvus. Mieux encore, elles sont capables de prendre des décisions, de se souvenir et de construire des stratégies, des alliances, des symbioses, et même de reconnaître leur progéniture.

Pour approfondir le sujet, nous vous proposons une petite sélection d’articles pour mieux comprendre cette révolution.

Francis Hallé explique l’intelligence des plantes avec son humour et sa finesse coutumière
Une interview de Francis Martin, spécialiste des symbioses mycorhiziennes

Laisser un commentaire