Je commence avec Sylvian une nouvelle rubrique : portraits de potes. J’ai envie de raconter et de mettre en avant différentes personnes qui font partie de notre univers qui racontent quelque chose de notre petit monde néo-limousin.

On a rencontré Sylvian à partir d’une petite annonce sur Terre de Liens. Nous avions déjà notre projet de Ferme des Simples en tête et nous visions le Limousin avec la possibilité d’une installation à plusieurs familles. Sylvian est chercheur au CNRS. C’est un spécialiste des nano-matériaux. Son rêve dans la vie, c’est de devenir maraicher.

Finalement, nous ne nous sommes pas installés ensemble. Syl a trouvé chaussure à son pied à Etagnac, en Charente limousine, à vingt cinq kilomètres de chez nous. Il continue à travailler à mi-temps, ce qui lui permet de préparer tranquillement sa transition.

Chez Syl, c’est bien pensé, méthodique, harmonieux et productif. Il va faire des paniers pour ses collègues à Limoges. Son boss lui a confié qu’il était envieux. Être paysan, c’était aussi son rêve. Mais il n’a pas osé franchir le pas.

Sylvian est symptomatique d’un mouvement. L’Hiver 2019, j’ai participé à une réunion organisée par le réseau ADEAR pour les jeunes paysans. Tour de table, présentations : que des reconversions, que des jeunes urbains surdiplomés, une moyenne de Bac+5, un jeune fonctionnaire au quai d’Orsay, un informaticien, un ingénieur réseau, une journaliste, un photographe. Autant de néo-paysans.

Les rats quittent le navire. Les rats sont des animaux connus pour leur intelligence. Quand l’élite d’une Nation décide de prendre des chemins de traverse, c’est signe que des changements sont à l’œuvre.

Laisser un commentaire