Le tilleul aime l’humidité et un climat tempéré. Autant dire qu’il est chez lui en Limousin. On le rencontre très fréquemment planté près des maisons, mais aussi en essence forestière. On raconte que sous un tilleul, l’atmosphère est plus fraiche et que l’on digère mieux. C’est vrai. Chez nous, notre tilleul nous sert de salle à manger. C’est un arbre où il fait bon respirer quand le soleil cogne. Son ombre est fraiche. Son bois tendre et facile à travailler était utilisé en ébénisterie. De piètre valeur pour le feu, il fait un excellent fourrage pour les bêtes… et les hommes. Tentez une salade de jeunes feuilles. Vous serez surpris par leur douceur qui rappelle opportunément que le tilleul est un cousin de la mauve. Est-ce à cause de ses propriétés calmantes qu’on rendait autrefois justice sous cet arbre ? Il existe une variété de tilleul à petites bractées et une autre avec des bractées plus grandes. On cueille ces dernières de préférences, lorsqu’une première fleur a éclot et que les abeilles font un tel tapage qu’on a l’impression d’avoir la tête dans une ruche. Il faut alors émonder bractée après bractée, ce qui demande une certaine dextérité si l’on veut être rapide. Alors que les mains sont occupées, on écoute le chant des oiseaux, ou bien on discute en bonne compagnie. Sous le tilleul. La boucle est bouclée.

Laisser un commentaire