Ses sabots lui donnent un air de clown débonnaire. Il l’est. Son regard tendre exprime la pudeur des gens d’ici. Et pourtant, c’est une star régionale. C’est notre Jean-François. Comme il vient faire une balade contée à La ferme des Simples dimanche prochain, j’ai profité de l’occasion pour lui tirer le portrait.
Qui est Jean-François Vignaud ? On peut dire de lui qu’il est professeur à l’Institut des Études Occitanes de Limoges et qu’il est un authentique paysan limousin labellisé AOC. Mais ça ne dit pas tout. Jean-François, c’est une mémoire locale, un gars élevé dans le jus, et même un émule de l’anthropologie paysanne initiée par Marcela Delpastre. Voilà qui pose son homme.
Alors que notre monde change à toute vitesse au point d’en ressentir parfois un gros vertige, il fait bon s’asseoir sur un banc écouter Jean-François, se remémorer d’où on vient et se souvenir d’où on va et de ce qu’on veut vivre. S’il y a une personne qui connait le Limousin et les limousins, c’est bien lui. Et le Limousin, c’est tout un monde.
Nous voilà à parler de variétés de pommes pour le couteau ou pour la garde, de techniques de greffage ou de taillanderie, des mérites comparés de la faux française et de son homologue autrichienne, des bonnes fontaines et du paganisme paysan, des rituels de bouquets de la Saint Jean, des sorciers et des guérisseurs, de l’évolution des paysages. Avec Jean-François, on se raconte tout ça, mille et une histoire du temps passé ou du temps qu’il fait, de ces petites histoires qui font ou ne font pas la grande, des histoires comme on s’en raconte entre limousins.
Tout ça pour dire que dimanche 14 juin, Jean-François nous fera l’honneur de venir parler des plantes et des limousins à la Ferme des Simples. Réservez vos places.

Laisser un commentaire