Un petit brin de muguet pris en photo un premier mai, à l’occasion d’une cueillette. En voilà une bonne surprise !

Parce que les cals aux mains n’empêchent pas la poésie, puisse chaque jour de travail être une fête, avec de la sueur, des rires, des fleurs, le chant des oiseaux, de la musique et de la camaraderie.

Étiquettes:

Laisser un commentaire