Thibaut et Capucine, de nouveaux voisins, nous ouvrent un coin de prairie pour nos brebis, le temps de laisser faire la repousse. Du coup, nous avons effectué notre première transhumance avec les brebis, en l’occurrence, une bien jolie balade de 5 km à travers prés et forêts en suivant les chemins creux. Étienne a joué les petits bergers et nos braves filles fraichement tondues ont bien marché sans se laisser trop distraire. C’est une expérience intemporelle que de conduire son troupeau dans ces conditions. A Peyrassoulat, les brebis ont trouvé une flouve tendre et enivrante qui valait bien le déplacement. Transhumer, c’est changer de pays. Hum, ça sent bon le sol, la forêt, le foin, le crottin et l’humain.

Autre fait d’arme éclatant : le labo de transformation qui est enfin opérationnel. Un grand merci à Yves et Anne qui ont consacré une semaine de leurs vacances à nous aider à avancer sur nos chantiers.

Merci aussi à Rose-Laure, Marion, Gwenaelle, les wwoofers et stagiaires qui nous aident au jardin et à la cueillette. Autant de chouettes rencontres.

En ce beau mois de mai, la Vie de la Terre nous fait du bien.

Laisser un commentaire